Ou une vie simple devient une vie compliquée

Je pourrais continuer "A common life" dans son intégrité, tel que l'histoire existe sur papier.
D'aucuns ne partageraient pas mon point de vue. Tous les avis sont permis et je ne veux pas ouvrir un débat contradictoire.
Mais je choquerais certainement pas mal de susceptibilités, ou susciterais peut-être même de l'animosité par mon analyse à froid, trente trois ans après, d'un situation qui a profondément bouleversé mon entourage.
Je ne veux pas non plus me donner le beau rôle car j'ai montré pas mal de faiblesses dans ces circonstances. Mes enfant ont beaucoup souffert et les blessures ne sont pas nécessairement refermées. Je clôturerais donc là ce chapître en disant que ma vie a changé du tout au tout en 1973 après le décès de M.J.

Commentaires

  • Vois-tu Henri, moi, tout comme toi, ai eu une vie assez mouvementée qui m'a conduite dans la situation que tu connais. Mais nous sommes des "battants" optimistes. Nous n'avons vraiment pas à nous plaindre. Nous ne noGBus en sommes pas trop mal sortis.
    Vive la vie ! Scron gneugneu iLJ

Les commentaires sont fermés.