• On reprend du service, ma Strat et moi.

            Si j'ai mis ma « Strat » tellement en évidence, c'est qu'elle va reprendre du service, la bougresse. Je l'ai à dessein dépoussiérée, bichonnée, réglée.

            Je lui ai offert de toutes nouvelles cordes : D'Addario XL 125 pour les initiés.

            Je l'ai rebranchée sur mon vieil ampli Roland Jazz Chorus 80, et vogue la galère.

            Ou plutôt, traînaillent mes doigts. Sont un peu rouillés, faut bien le constater.

            Ben oui, on ne reste pas 25 ans sans jouer régulièrement tout en gardant la même souplesse. J'ai plus rien caressé d'autre non plus  depuis longtemps d'ailleurs.

            Je fais plink plonk de temps en temps mais je parle ici de jouer de vrais morceaux d'un bout à l'autre. En solo. Sur une scène. Devant un public.

    Et en l'occurrence, le répertoire de "The Shadows".

            En effet, J.C.K., un ami musicien de très longue date, que je croise parfois en ville m'a demandé si j'étais pas intéressé par le poste de soliste dans son groupe.

            Ma première réaction a été de lui demander pourquoi, alors qu'il avait un bon soliste (je l'avais vu récemment) ?

             Eh bien voilà, sa Madame ne veut plus qu'il joue ! C'est trop tard, c'est trop loin, c'est trop souvent. Bref, tout ce qu'une épouse bien intentionnée peut invoquer  comme raison pour assurer son autorité matriarcale.

            Avec les conséquences éventuelles pour elle qu'elle n'imagine pas, bien sûr. Humiliation, spoliation du plaisir et d'un épanouissement par la passion de la musique du petit mari en question. Ensuite... mais là , ça ne nous regarde pas !

            Ma deuxième question a été :

            - Serai-je à la hauteur ? Puis-je revenir aux taupes ?

            - Devrai-je mettre un chapeau, des lunettes noires et une fausse moustache quand je descendrai en ville ? Dois-je laisser pousser mes cheveux ? Vaut-il mieux une chemise rose bonbon ou vert pistache ? Ai-je encore un pantalon pat d’eph ?

    - Dois-je acheter un nouveau stylo pour les autographes, etc...etc...?Note

        Vous voyez, nombre de questions existentielles !

        Après supplication de leur part, j'ai fait un casting (c'est ce qu'on dit maintenant, non?) Et les trois membres du groupe de sélection de l'orchestre (nous sommes 4) ont décidé à l'unanimité de me donner ma chance. Je ne pourrai plus chanter comme ce vieux Charles : On ne m’a jamais, accordé etc…etc…

         C'est pas rien, de devenir la pâle copie locale de Hank Marvin. M'en fous, en été je serai tout bronzé.

            Une trentaine de morceaux à apprendre par cœur. Des faciles, des rapides, des difficiles... et jouer sans floches avec trois musicos derrière. C’est pas de la petite bière. Résultat : je bosse 2/3 heures par jour et ça entre.
            Mais mon but principal est atteint. En bon Belge, je vais employer deux belgicismes célèbres : j’ai dur mais j’ai bon !

            Et l’ambiance est très bonne. Nous avons le même âge et la même motivation : Se faire plaisir et reproduire  pour le public avec plus ou moins de bonheur, les mélodies  de ce groupe mythique qu’était « The Shadows ».

             En dehors de l’entraînement, beaucoup d’heures de recherche pour améliorer mon son (et mon sort). Sur Internet, notamment, trouver ce qui se fait de mieux en pédales (rien à voir avec les sites gay, rassurez-vous) en amplis et autres accessoires.

            Prochain concert : 23 avril. Mais j’aurai d’autres occasions d’en faire part.notes-musique (66)

  • Bon anniversaire Fender

    Ma Stratocaster fête cette année ses 40 ans .

     

    P1040025

     

    Bon Anniversaire.

    Une "Strat", c'est comme une vieille casserole,

    ce qui en sort s'améliore au fil des ans. 

     

    P1040031

     

    Ca se cajole et se soigne comme une femme,

    sans les inconvénients... 

     

    P1040034
     
    Elle coûte cher, mais une fois seulement... 
     
    Elle partagera  tous vos sentiments,
     
    Joie, bonheur, tristesse,
     
    Mélancolie,
    Hésitation
    Et, j'espère
     
    Talent. 
     
    Quand vous serez rassasié, 
    Vous la poserez délicatement,
    Elle vous attendra patiemment,

    Prête à libérer ses sons rageurs ou déchirants
    Suivant ainsi votre tempérament. 


     

  • Vous connaissiez ma poule ?

              poule lasse

            J'ai déjà parlé de ma poule Nenette, rejetée par ses congénères parce qu'elle était de Malines et leur faisait coucou. Eh oui, les poules entre elles ne se font pas de cadeaux.
            Je l'avais bien sûr écartée et elle m'avait pris en sympathie et n'avait d'oeufs que pour moi. Elle me suivait partout dans la cité où j'habitais. Quand nous étions trop loin et qu'elle était fatiguée, elle donnait un petit coup de bec dans mon mollet gauche, je me baissais, elle sautait
    sur mon épaule gauche et finissait la promenade ainsi.  Elle variait parfois : mollet droit, épaule droite.
            Un jour, elle a voulu becqueter entre les mollets. Sans doute pensait-elle à des oeufs cuits molet ? Là, j'ai dit stop. Ca suffit. Déjà que je devais me balader en imperméable ! Les suspensoirs, c'est démodé, non ?

    Mon Papa, souffrant, m'avait demandé de retourner le jardin. Nenette adorait cela.
    Je bêchais, cassais la motte et la brave Nenette grattait, grattait. Vous voyez ça d'ici. Deux grattages en avant, trois pas en arrière, je t'avale deux ou trois vers tout en racontant mes histoires de poules, pooook pok pok poook pok, etc... etc... Manquait plus qu'elle chante : - Cassez la motte, cassez la motte. Non mais. Et je t'regarde d'un seul oeil parce que l'autre est de l'autre côté. Je fais un caca d'poule, histoire d'engraisser c'qu'il a bêché et je recommence.


    Poule gratte

            Le crépuscule s'annonçait. J'en étais à la dixième rangée et ma Nenette, bourrée de vers, tout en caquettant nerveusement se trouva fort déconcentrée, si bien qu'elle avala tout de go un clou rouillé très gros qu'elle avait pris dans sa douce euphorie pour un orvet dodu.
            Bouche à bec, massage de gésier, rien n'y fit. Le clou se coinça de travers dans la gorge et lui fit un funeste et fatal noeud papillon.
            Une fois de plus,
    la gent féminine... avait été perdue par le bavardage intempestif. Amen.

            J'étais très triste. Je me suis bourré de verres et je me suis mis au vert dans mes pantoufles de vair. A Anvers. Envers et contre tous.
     

     

  • Bientôt la pêche.

    poissons (102)

    Sur le petit Lac de Warfaaz,

    S'ébattent canards, poules d'eau et oies. 

    L'hiver, ils n'ont pas de concurrents,

    A part peut-être les cormorans,

    P1040003

    llllllllllllllllllllllllllllllllllllll

    Qui trouvent tout simplement divin,

    D'plonger un coup et d'faire le plein.

    Mais au printemps, ah, quel malheur,

    C'est le grand retour des pêcheurs. 

    P1030997

    lllllllllllllllllllllllllllllllllllll

    Ils viennent avec leur panoplie,

    Fauteuil-coffre-table,  grand parapluie

    Des cannes en fibre de toutes grandeurs,

    Flotteurs de toutes formes et couleurs. 

     

    P1040004

    lllllllllllllllllllllllllllllllllllll

    Ils arrivent à 5 heures du mat
    Comme s'ils s'installaient sur la batte 

     lllllllllllllllllllllllllllllllllllll

    P1030991

    llllllllllllllllllllllllllllllllllllll

    D'un geste sûr, ils lancent l'appât,

    Pour attirer la poissonnaille

    Qu'elle soit petite ou de belle taille

    Brochet, gardon ou poisson-chat. 

     P1040001

     

     Ils en sortent jusqu'au crépuscule,

    C'est ce qu'ils disent à leurs amis,

    Comme disait Marius à Fanny,

    Car des poissons... on n'voit que les bulles ! 

     lllllllllllllllllllllllllllllllllllll

    P1040007

  • Pom Pom Pom Pompéi

            Quand vous êtes en Campanie, Pompéï est un passage obligatoire impressionnant.

            Par l'état de conservation des ruines, grâce aux cendres qui la recouvraient, par la majesté et la grandeur même de la ville et la modernité qui s'en dégage alors qu'elle a disparu sous les foudres du Vésuve il y a quasi 2100 ans !    

            Munissez-vous d'un chapeau et d'une réserve d'eau car la chaleur y est accablante et vous en avez pour quelques heures de marche.

           Si vous voulez des explications détaillées sur Pompéi, je trouve ce site très bien fait : http://jpdruine.free.fr/pompei/

    •         Je me fais quand-même un plaisir d'insérer plusieurs de mes photos.

     

    Pompei5


     lllllllllllllllllllllllllllllllllllllllll


    Pompéi1

     

     llllllllllllllllllllllllllllllllllllllll

     

     Pompéi 2

    lllllllllllllllllllllllllllllllllllllll 


     Pompéi

  • Publicité honteuse.

                                    Je regarde assez fréquemment le site 7sur7 qui résume  l'actualité générale. C'est un regroupement de différents communiqués de diverses provenances. J'y fais mon marché et j'approfondis par la presse spécialisée et les grands quotidiens sérieux ou du moins réputés tels.

            Sur 7sur7 on peut ajouter de commentaires mais on se rendra vite compte du niveau de certains intervenants

            Ce qui m'indispose par contre, c'est que ING utilise dans la publicité pour ses assurances  l'image d'une femme qui pleure à chaudes larmes (qui coulent) parce qu'elle paie trop cher son assurance auto. 

            Alors que ce média révèle les pires atrocités du monde, massacres, viols, pédophilie, les pires arnaques bancaires, politiques ou autres, cette image offensente se trouve au-dessus d'un article parlant de la disparition de la petite Maddie. Cela m'horripile.

            On sait que les banques, grandes ou petites ne font pas de sentiment. Veulent-ils renouer avec la tradition de Benetton ? Choquer pour interpeller ? Et l'éthique dans tout ça ? Honte à cette société.

     

  • La bella cosa....

    Paestum 4

            Sorrente est la patrie du Tasse, célèbre poète de la Renaissance. Elle a aussi servi de villégiature à de nombreux écrivains et musiciens romantiques qui souvent s'en inspirèrent dans leurs oeuvres : Wagner, Goethe, Shelley, Gorki entre autres. Et aussi ma "fiancée"  et moi !
         
    Positano
      En outre la Péninsule de Sorrento est le point de départ de nombreux sites: Pompei, Paestum (photo), Naples et Vésuve, Capri et Ischia, et on ne peut être allé en Campanie sans avoir longé la côte amalfitaine, par une petite route très étroite, accessible aux voitures et aux cars bleus locaux qui ont des endroits spécifiques pour se croiser. Chaque tournant vous offre un panorama magnifique, le long des rochers descendant à pic sur la mer bleu turquoise. Si vous avez peur du vide, mieux vaut vous asseoir à gauche.

    Positano barca

            La beauté et le pittoresque des villages qui s'y succèdent sont inoubliables. Positano et ses maisons blanches bâties en terrasses, ses barques multicolores penchées sur la plage. Ravello, Conca dei Mareni et beaucoup d'autres. Un ruban enchanteur de 50 kms jusqu'Amalfi, autre joyau de cette côte.
            Et que dire de la cuisine d'Italie, si ce n'est qu'elle n'a pas grand chose à voir avec la pizzeria du coin, ici plus bas.
            Heureusement, on avait pris demi-pension, ce qui nous permettait d'apprécier le soir la cuisine locale des petits restaurants, la plupart du temps sous la tonnelle, celle de l'hôtel étant internationale, tout en étant de très bon niveau.