• La neige était là...

    La neige, oui. Mais pas mes genoux. J'ai rarement éprouvé si peu de plaisir à skier. Depuis mon opération au genou droit, je n'ai plus l'assurance d'autrefois. D'autant plus que je sais que le gauche doit subir le même sort.

    Comment cela s'appele ? L'âge, tout simplement. Ou l'arthrose, ce qui revient presqu'au même. Mais bon, on ne va pas pleurer. Et puis c'est un peu de ma faute. Comme j'étais toujours dans un groupe de forts, ma petite fierté voulait que je ne me laisse pas distancer. Résultat : des risques et des pelles.Mont

    Mais la montagne est toujours superbe, on ne se lasse pas de cette beauté naturelle. La chair était bonne et l'après ski aussi, bien qu'onéreux.

    Les enfants de 12/13ans  de la classe de neige que nous accompagnions étaient très attachants. C'est fou la faculté qu'ils ont d'apprendre. Tous les 24 savaient skier après 4 jours et le 6ième jour, 14 ont "fait" une noire sans bosses et très large, mais noire quand-même. Un vrai mur !!!

    C'était une idée (que je trouvais très hardie, mais c'est lui le chef) de mon ami Paul.On les a encadrés et ils sont descendus sans problème n'apprenant que c'était une noire qu'une fois arrivés en-dessous. Bien évidemment, ils n'ont parlé que de cela toute la soirée. Z'étaient fiers, les p'tits gars.Dernière photos 101

    Il n'aurait pas fallu que cela vienne aux oreilles de l'ESF qui les encadrait le matin. 

    Contrairement à moi qui, en plus, ai choppé une bronchite carabinée, ils vont garder un souvenir fabuleux de leur séjour.
  • Un jour qui aurait pu être pire...

     

    ski004 C'est comme ça. Il y a des jours avec et des jours sans. J'ai emporté sur ebay un article que je convoitais et cherchais, et au prix qui me convenait. Ca concerne la guitare : une pédale Boss (pas de quoi rire). Je l'ai branchée, essayée, impec !

                        J'ouvre ma boîte à lettres : bingo, je retouche du gaz et de l'électricité largement de quoi payer mon achat sur ebay. Et troisièmement, je pars ce soir à Valloire, skier avec mon ami Paul et les élèves de 6iè de mon ancienne (très ancienne) école. Toutes raisons d'être heureux. Seul ce temps grisâtre est un peu tristounet. On peut pas tout avoir quand même...


  • De la guitare et des livres

    •         Avec ma nouvelle occupation, j'ai négligé quelque peu mon blog. Mes guitares sont bien en ordre et les airs commencent à entrer. La technique s'améliore de jour en jour et les bouts des doigts de la main gauche sont redevenus durs comme des cals. Non sans un peu de souffrance. Le seul os, c'est qu'il y a +/- 40 morceaux à mettre en place en 2 mois, et c'est pour ça que je cravache. Une floche par un rythmique ou une basse passerait encore bien au second plan, mais  pour un soliste, c'est la cata !
    •         Aux répétitions, j'ai remarqué que le son de mon ampli s'écrasait pas mal à haute puissance. Il est vrai que je n'avais plus l'habitude de le solliciter autant. Il n'y a en gros que deux parties dans un appareil : la partie électronique et la partie  haut-parleurs . Comme l'électronique ne varie pas, sauf si elle tombe en panne, et là on n'a plus de son du tout, j'en ai déduit que le haut-parleur donnait des signes de fatigue (25 ans!)
    •         J'ai donc fait le choix de le remplacer plutôt que d'acheter un nouvel ampli et je n'ai donc pas lésiné sur la qualité du HP en question. Et miracle, après montage et réadaptation complète de la caisse (le diamètre du nouveau HP est plus petit que l'ancien) j'ai découvert un tout nouveau son, plus rond, plus chaud, avec une meilleure tenue des médiums et des aiguës plus pleines. Bref on aura compris que je suis satisfait.
    •         Ce jour, en vue de me détendre un peu et de changer de registre, je suis allé à la Foire du Livre à Bruxelles. Comme c'est une autre passion, j'y suis resté 5 bonnes heures, errant d'un stand à l'autre, feuilletant bouquin après bouquin. J'y ai croisé pas mal d'auteurs, dont Tahar Ben Jeloun, Philippe Besson, Kroll, Russel Banks, etc.dyn005_original_105_80_gif_2523935_d1c5524cd3f2678729d3286c3e8cac3f
    •         En fait, s'il y a des conférences, des auteurs qui promeuvent leurs oeuvres et avec qui on peut (parfois) dialoguer, cet événement reste avant tout une grosse foire commerciale. L'entrée est payante, c'est normal, les exposants doivent pouvoir couvrir leurs frais.
    • Par contre, les livres sont vendus sans remise aucune. Le nouveau Russel Banks par exemple est vendu sur place 23.50€ alors que la Fnac (non présente) en fait la publicité dans les journaux à 18.80€, soit 20% de différence.
    •         Le livre étant déjà nettement plus cher qu'en France où il est taxé à 6% contre 21% chez nous, je pense que lors d'une telle foire ils en vendraient certainement deux fois plus en faisant un effort ces 5 jours sur le prix à l'heure où  l'on se plaint qu'on ne lit pas assez. C'est la culture au prix fort.
    •         J'en ai quand même acheté 6 parce que je n'arrive pas à résister à la tentation et puis j'aime ça, mais j'en aurais acquis plus si le coût n'était pas un frein. Enfin, je suppose que je prêche dans le désert, moi, pauvre petit lecteur de province.