• Retour dans "La Zone"

    J'ai récupéré mes documents officiels. Quelqu'un a découvert le contenu de mon portefeuille pour le ramener à la police de La Louvière. Sauf, bien entendu, l'argent et les cartes de crédit. Vous vous en doutiez ?images

    A l'entrée du commissariat, un distributeur de tickets comme à la boucherie. Avec le choix du détail : Vol, Perte de documents, Viol, Agression avec violence (il y en a sans?) Crime passionnel, crime crapuleux, avec ou sans préméditation. Non, là j'en rajoute un peu.

    Onze personnes avant moi : 2 heures d'attente ! En voilà une région qu'elle est animée et ousque les flics ne savent pas jouer aux cartes. Enfin, les malfrats ont eu la délicatesse de ne pas abîmer mes photos. Honnêtement, si je dois me refaire voler, je retournerai dans ce coin où le brave pandore n'a mis que 20' pour taper le PV à 2 doigts.

    La vita e bella.

  • Les nouvelles se chevauchent, bonnes et mauvaises.

    Commençons par les bonnes. Excellente même, la première. Isabelle, mon aînée,  a défendu son mémoire de fin d'études et a réussi avec Distinction, s'il vous plaît.

    A 40 ans, avoir repris 4 ans d'études en travaillant le soir et en élevant 3 enfants, chapeau. Je suis fier de toi, mon Isa.

    L'autre bonne, mais certes plus banale est que j'ai passé un excellent week-end au Touquet avec des amis, avec un temps superbe, des repas succulents et de la détente à foison.

    Moins marrant, en revenant nous nous sommes arrêtés pour admirer l'ascenseur à bateau de Strépy, fantastique ouvrage d'art et de technique.

    Pendant ce temps, des malfrats ont explosé la vitre avant droite de la voiture et volé mon sac qui se trouvait en dessous du siège. Je sais on ne doit jamais rien laisser mais on voulait juste prendre un ou deux clichés. Et le tout sur le parking très fréquenté du site !

    Résultat: portefeuille bien garni. GSM et divers papiers... Seul mon appareil photo (que j'avais en main) a échappé à la rafle.

    On n'est jamais prudent assez et la région du Centre défend sa bien triste réputation. Et cerise sur le gâteau, une heure trois quarts avant que la police daigne pointer son nez.

    Ascenseur

  • T'es qui, toi qui cote au Touquet ?


     

     

    P1060117b

  • Un de mes (nombreux) rêves....

    Va se réaliser.  C'est fait, réservé. Le trip de 7 jours à Sin City est programmé ! Je vais enfin pouvoir me ruiner ...

     


    LasVegasSign

     

  • VOici l'avis en question

    A TOUS LES CO-RESIDENTS
    Mon propriétaire m'a signalé par émail que d'aucun(s) parmi vous considéraient que mes prestations musicales dans mon garage devenaient une source de nuisance, notamment au niveau des basses.
    Je signale cependant que je suis passé du living à la cave pour limiter ou éviter les griefs qu'un jour ou l'autre je savais qu'on me reprocherait. On peut toujours espérer...vivre en harmonie
    •    Je ne gratte jamais mon instrument (pas de jeu de mot salace) avant 10 h du matin.
    •    Je ne joue pas de basse et mon intention n'est pas de concurrencer le « Graffiti » ou le « Docks Café »
    •    Je laisse toujours la porte du garage ouverte pour favoriser la dispersion du son.
    •    Mes « prestations » ne dépassent jamais de  3/4 d'heure à une heure à des heures raisonnables.
    Je considère donc ces doléances par la bande à mon proprio comme une manifestation de mauvaise humeur passagère. N'ayant toutefois pas l'intention d'abandonner ma passion, je propose plusieurs solutions :
    •    Je fournis au(x) contestataire(s) un planning de mes répétions et 3€ pour s’offrir en ville :
    •   Un sandwich
    •   Une gueuze
    •   Une glace
    •   Une..............
    •    J'offre une boîte de Boules Quiès haute protection
    •    J'invite l'intéressé(e) à des leçons de guitare ou de musique.
    •    Je suggère d'aller vivre au fond d'un bois (quoi que le grognement du sanglier ou le brame du cerf soient bruyants aussi)
    •    J'émigre au Mato-Grosso (voir dico)
     
    PS. Tout le monde aura compris bien sûr que ces suggestions sont humoristiques (surtout la dernière)
    A bon entendeur........................

  • Presque "conflit" de voisinages.

    Avec l'orchestre, nous répétons dans le garage de mon ami Paulo, batteur et homonyme; sa maison est isolée et nous permet de nous " exprimer " à un taux de décibels qu'on peut attendre d'un groupe bien équipé.
    Evidemment, je ne peux faire de même chez moi mais je répète néanmoins seul dans mon garage au sous-sol, à un niveau très très raisonnable.

    Malgré tout, on, vous savez, le fameux "On" a signalé à mon propriétaire que les basses étaient fortement perceptibles !! dans le bâtiment (après un an)

    J'ai donc consulté mes deux voisins les plus susceptibles d'être dérangés. Presqu'offusqués que j'aie pu penser à eux, ils ont déniés véhémentement être à l'origine de cette plainte. Un des deux m'a même avoué que sa femme lui faisait couper la radio quand je répétais pour pouvoir m'écouter.

    Je soupçonne évidemment une personne avec qui j'ai déjà eu des démelés pour mon chat et afin de ne pas envenimer le débat tout en gardant le contrôle, j'ai affiché cet avis dans l'entrée commune :

     

     

  • Rassuré, enfin...

    Ce 31 aout 2009 a mis fin à une semaine d'incertitude, d'angoisse diront certains de  mes proches. Il y a une quinzaine de jours, j'avais consulté pour une fatigue chronique anormale. Je me lève fatigué et me couche dans le même état, sans raison apparente.

    Prise de sang, urine et radio des poumons.

    Appel de mon médecin deux jours plus tard pour me dire que mes poumons n'ont rien mais que l'on discerne deux "tâches" à côté de la colonne vertébrale et que le commentaire du radiologue signale qu'il y a présomption de lésions lytiques. Si on va sur Internet, on sait de suite ce que ça signifie. Tumeurs osseuses, rien de moins.

    Très délicatement, le toubib me demande de faire une scintigraphie du squelette, ce que j'ai fait aussitôt (1 h dans une machine qui vous découpe en tranches et vous analyse sous tous les angles).

    J'aurais pu avoir des nouvelles plus tôt mais comme j'avais un concert à Fiesta City et que je ne voulais pas gâcher le week-end, j'ai seulement revu mon docteur le lundi suivant.

    Les "tâches" à la radio sont inexplicables ! La scintigraphie ne décèle rien d'anormal et la tomographie supplémentaire non plus. Quant à la fatigue, elle serait due à un virus découvert dans la prise de sang, d'où antibiotiques !

    Tout le monde, et surtout moi, poussons un gros ouf de soulagement.

    J'ai beaucoup pensé et je pense toujours à un ami plus jeune qui, lui, n'a pas la chance d'avoir été rassuré et vit des moments difficiles. 

    Comme quoi, Carpe Diem...