Madorock is at his end.

On aura joué 4 ans dans la même formule. Dont deux ans intensément à Houffalize, à l'Hôtel "Ol Foss d'Outh "

Non pas dans la grande salle de 600 places, mais dans le bar bien équipé où souvent on animait les soirées du samedi. Les hôtes étaient pour la plupart flamands mais notre répertoire étant plutôt anglais, ça passait. On soupait avant à 18H30 et on commençait à 20H ou 20H30 jusque 22H30 ou un peu plus. On pouvait laisser le matos sur place et nos kilomètres étaient payés en plus du cachet. C'était un super bon plan.

Début 2012 on a appris que le directeur avait été remercié pour malversations et que la société coupait dans les budgets. De plus des transformations importantes devaient commencer, si bien que le rêve s'est achevé pour nous.

On a presté d'autres contrats, à Limbourg et Fraipont notamment et puis Martine, plus jeune que nous s'est envolée de ses propres aîles pour accomplir son rêve : un tribute d'Amy Winehouse, qu'elle vénère. Bon vent à toi, Martine.

Personnellement, j'ai joué quelques fois avec Dany, mon beau-frère, mais je n'ai pas le même plaisir qu'avec un orchestre. Dany a un clavier qui fait tout mais les temps entre deux morceaux sont longs, les tempi pas toujours justes et les erreurs de programmation ne sont pas rares. Et l'impact n'est pas pareil. Bref la source s'est tarie aussi.

Dans le cas de Médiarock, je n'ai jamais été secondé par aucun musicien. Tous les contrats que l'on a prestés ont été amenés par moi. Jamais personne d'autre n'a fait un pas pour chercher des contacts. J'en avais un peu marre et c'est pour ça que je n'ai pas continué la formule. Car je n'ai jamais touché un € de plus que les autres.

Les commentaires sont fermés.