porno

  • PORNO CHIC OU PORNO CHOC ?

    Ben oui, comme pas mal de gens, j'ai regardé le reportage sur la pornographie à la RTBF. D'abord le débat préparatoire. On y trouvait un collectionneur de vidéos X, travaillant dans un sex-shop, une sexologue, une assistante sociale, un porno dépendant "repenti",  Juan d'Outremont qui éparpille des dessins erotiques un peu partout dans Bruxelles. Plus un couple de jeunes scouts. Et des acteurs et actrices "amateurs" Liégeois.

    On reste un peu sur sa faim car il n'y a pas vraiment eu débat. Tout le monde était plus ou moins d'accord pour dire que tant qu'on n'entrait pas dans la scato, l'uro ou la zoophilie, ben en quelque sorte, il n'y a pas de mal à se faire du bien, quoi.  Seul bémol, et là je suis entièrement d'accord, l'accès facile aux jeunes enfants qui peuvent être complètement déstabilisés par des images choquantes pour eux qui ne sont pas préparés, et pour cause. Il faut vraiment que les parents coupent l'accès à ces sites et surveillent leurs enfants.

    Et puis, passage du film " Le pornographe" qui suit les péripéties d'un réalisateur de films X Liègeois.  Qui s'occupe seul de tout, du casting à la livraison sur commande du produit fini. C'était génial car fait avec bonhommie, décontraction et cet esprit Liégeois si gouailleux.

    J'ai été ému par la justesse des propos aussi bien de Michel, le réalisateur que des acteurs, et principalement d'Aurore, petite jeune avec des airs de Vanessa Paradis. Manifestement Aurore n'est pas née du bon côté de la barrière et la vie ne lui a sur pas fait de cadeau. Mais elle s'exprime très bien, sans fausse pudeur, avec les mots justes. Elle n'a pas caché qu'elle venait de la prostitution mais paradoxalement et là elle est très digne, elle n'accepte pas de tourner tout. XXL lui, très franc, tourne parce qu'il aime la baise. Il n'est pas le seul. Corine aime ça aussi et aime les expériences. 

    Il y avait dans ce reportage une simplicité et une ambiance bon-enfant et des situations qui ne manquaient pas de piquant. Notamment cette scène ou Corine BCBG est à califourchon nue sur le corps d'une blonde et discute en attendant qu'on tourne du prix du collier qu'elle a au coup.70 € à Waaf alors que je l'ai payé 30 à Sraing. Hilarant. Ou cet autreATT1625611
    qui a oublié son nécessaire de toilette.

    Le film était très bien fait, sans vulgarité aucune ni voyeurisme. 

    Je ne suis pas un fana du porno. J'ai eu une vie sexuelle bien remplie. Ce reportage a dédramatisé un peu l'image qu'on peut se faire du porno... De là à en tourner moi, non. Ne poussons pas le bouchon ni autre non plus.

    Quoique...l'hospice en folie ou : Orgie dans le clan des cheveux violets !

    Ca serait pas rigolo ?